Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit de la famille > Les écarts de revenus au sein des couples

Les écarts de revenus au sein des couples

Le 25 avril 2014
Les écarts de revenus au sein des couples
L'INSEE a publié dans son numéro du mois de mars 2014 les statistiques relatives aux écarts de revenus au sein des couples.

D’après ce rapport, il apparait qu’une inégalité assez nette se constate d'emblée en ce qui concerne les chiffres fournis relatifs à l'année 2011 : trois femmes en couple sur quatre gagnent moins que leurs conjoints. Pourtant ce constat peut être relativisé dans la mesure où d'importantes disparités se constatent selon la structure familiale (en particulier, au regard du nombre d'enfants ou encore en considération de la qualité d'époux ou de concubins). De même, le niveau de diplôme joue manifestement un rôle déterminant en ce qui concerne ces inégalités de revenu.

En moyenne pour l'année 2011, les femmes âgées de 20 à 59 ans, vivant en couple et qui ne sont pas étudiantes, ont perçu un revenu annuel de 16 700 euros contre 29 000 euros pour leur conjoint. 
 

Notons que les hommes célibataires perçoivent un revenu annuel moyen de 18 000 euros. 

À ce titre, on notera que la situation de célibat semble statistiquement corrélée au niveau de revenu puisque les hommes « sans conjointe » (selon la terminologie de l'INSEE qui vise par cette expression le célibataire), perçoivent un revenu annuel moyen de 18 000 €, alors que celui des hommes en couple s'élève à 29 000 euros.

L’étude statistique fournit des données relatives au taux de contribution des femmes aux revenus du couple, entendus comme les revenus individuels d'activité ou de remplacement déclarés à l'administration fiscale. Dans cette enquête statistique, l'INSEE ne tient pas compte des revenus du patrimoine, ni des prestations sociales.

À ce titre, il apparaît que le taux de contribution des femmes aux revenus du couple s'élève à 36 % en moyenne. Néanmoins, ce taux moyen subit d'importantes fluctuations puisque dans les couples dont les deux membres travaillent à temps complet, la femme contribue en moyenne à 44 % des revenus globaux. Sur une décennie (2002-2011), le taux de contribution des femmes aux revenus du couple a augmenté, reflet d'une réduction sur la même période des écarts de revenu annuel au sein des couples. Le montant moyen de cet écart, initialement de 13600 euros s'élève désormais à 12 300 €euros car sur la même période le revenu moyen des femmes s'est accru alors que celui des hommes a stagné.

On notera enfin, sans réelle surprise, que le taux de contribution des femmes aux revenus du couple s'avère plus élevé dans les couples aux revenus intermédiaires ou relativement élevés.

En ce qui concerne la structure familiale, le taux de contribution des femmes aux revenus du couple chute de manière significative lorsque le couple a trois enfants ou plus. De manière peut-être plus inattendue enfin, la contribution des femmes aux revenus du couple est plus faible quand elles sont mariées, en s'élevant à 34 % contre 41 % pour les femmes partenaires de PACS ou concubines.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit de la famille