Menu
Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Droit immobilier > La présomption selon laquelle la propriété du sol emporte celle du dessus est écartée

La présomption selon laquelle la propriété du sol emporte celle du dessus est écartée

Le 20 septembre 2019
La présomption selon laquelle la propriété du sol emporte celle du dessus est écartée

L'acte d'acquisition du requérant mentionne expressément que la maison vendue comprend une cave.

Le titre de propriété du voisin ne mentionne quant à lui aucune cave.

Le requérant démontre, par de nombreuses attestations, qu'il a eu la jouissance de la cave litigieuse, depuis son acquisition jusqu'au moment où le voisin en a pris possession de force, en l'absence du requérant, en déménageant les biens qui s'y trouvaient et en condamnant la porte reliant la cave au reste de la maison du requérant.

Le mur en agglos édifié par ce voisin pour séparer la cave litigieuse de sa propriété, n’est pas de nature à démontrer que la possession du requérant serait affectée d'un quelconque vice.

Par conséquent, le titre du requérant, confirmé par sa possession, permettent d'écarter la présomption invoquée par le voisin, selon laquelle la propriété du sol emporte celle du dessus. Telle est la solution résultant d’un arrêt de la cour d’appel de Colmar en date du 21 mars 2019 (CA Colmar, 2e civ., sect. A, 21 mars 2019, n° 16/04322).

Le voisin est donc condamné à libérer la cave litigieuse sous astreinte de 200 € par jour de retard.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Droit immobilier